SAUVONS UN HOMME D UNE INJUSTICE

3F8A4CFB-E658-48C4-ADA9-EE4EDE79645C
Projet : Sauvons un homme d’une injustice

https://www.helloasso.com/associations/les-oursins-enfants-des-trottoirs/collectes/sauvons-un-homme-d-une-injustice

Accusé d’un meurtre qu’il n’a pas commis, Monsieur S., sans procès, vient de passer 28 mois dans les geôles de Manille… Son seul tort : ne s’être pas enfui parce qu’il dormait lorsque la police a investi le lieu du crime.

Après 2 ans de négociations nous pouvons sortir Monsieur S. de prison grâce à un accord financier.

L’histoire de Monsieur S. c’est l’histoire d’un homme qui se trouve au mauvais endroit au mauvais moment. C’est l’histoire de sa vie, une vie débutée dans les bidonvilles, une vie de labeur 6 jours/7, du lever au coucher du soleil pour ne jamais gagner assez afin de nourrir ce qui lui offre joie et bonheur : ses enfants ! Jamais à se plaindre, jamais à demander quoi que ce soit à la fondation depuis 15 ans.

Non il ne s’agit pas d’une histoire à faire pleurer dans les chaumières. Oui, cela ressemble aux romans de Zola. Ce n’est pas un roman, mais la réalité. C’est maintenant l’histoire d’un homme à qui l’on doit un peu d’espoir !

Un samedi soir, un meurtre, une rafle policière pour une erreur judiciaire.

Monsieur S a été incarcéré par défaut : il travaillait sur un chantier aux Philippines 6 jours/7. Seul le dimanche est jour de repos. Les ouvriers dorment la plupart du temps sur place et vivent ensemble. Un samedi soir après que certains se soient alcoolisés, il y a eu une bagarre au couteau. Un homme a été poignardé.

Deux certitudes : la première, le coupable s’est enfui et a été tout de même identifié. Il reste toujours porté « disparu ». Seconde certitude, Monsieur S n’était ni alcoolisé ni dans la bagarre. Il dormait dans ce vacarme habituel des chantiers. Il a été arrêté faute de quelqu’un d’autre car il ne s’est pas enfui. Avant tout Monsieur S. est le papa d’une de nos familles de la fondation depuis plus de 15 ans. C’est un homme gentil et extrêmement courageux – Il a toujours alterné entre le jardinage et les chantiers de maçonnerie pour subvenir aux besoins de sa famille. Il est père de 7 enfants. Le plus âgé a 20 ans, la plus petite a 5 ans.

Hormis le fait que cela soit une grave erreur judiciaire c’est aussi pour sa survie que nous devons le sortir au plus vite : Monsieur S. montre des signes médicaux et psychologiques inquiétants. Sa résignation est là ; il commence à s’effondrer après 2 ans d’attente. Il n’a pas été jugé… le système judiciaire est « particulier » aux Philippines pour certains publics.

Ne rentrons pas dans des débats politiques et philosophiques. La situation policière aux Philippines fait les grands titres internationaux depuis quelque temps. La seule chose qui  compte à ce jour, c’est cette porte qui vient de s’ouvrir à nous pour enfin le voir libre ! En effet moyennant 800 euros d’indemnité à verser à la famille de la victime  nous pourrions sortir cet homme de cet enfer ! Imaginez l’état des prisons aux Philippines – pour n’importe quel prisonnier chaque jour est un challenge. Que peut y ressentir un homme innocent ? Nous ne pouvons prendre aucun risque, pas plus pour lui que pour la fondation. Nous cherchons à collecter au plus vite cette somme et c’est pour cela que nous avons besoin de vous.

Une entente avec le procureur et les avocats de la famille de la victime a été trouvée : si nous versons à la famille de la victime 800 euros, la plainte est retirée. Il est évident que cela ne résout pas le problème du vrai coupable mais après avoir essayé différentes voies, il est enfin possible de trouver un accord décent (les sommes au début de la négociation étaient de quatre mille euros). Certes, ce n’est toujours pas suffisant pour compenser la vie d’un homme tué et sauver la vie d’un innocent de la prison, mais ce n’était pas possible pour le budget de la fondation. Nous voici dans un compte à rebours. Il nous faut trouver cette somme avant que la famille de la victime change d’avis à nouveau.

Pour le moment, par souci de respect de la vie privée et surtout pour ne pas contrarier la justice philippine et la famille de la victime nous ne dévoilons pas le nom de Monsieur S. Mais une fois la sortie de prison faite, dès que nous serons assurés que cela ne portera pas préjudice à sa liberté, nous vous enverrons sa photo avec sa famille.

Alors je fais appel à vous ! À toutes les personnes qui croient que chacun de nous peut changer le cours d’une vie par une longue chaîne ! À toutes les personnes qui croient que la fatalité n’existe pas… Vous pouvez nous apporter votre contribution en toute sécurité, via ce lien : https://www.helloasso.com/associations/les-oursins-enfants-des-trottoirs/collectes/sauvons-un-homme-d-une-injustice

D’avance je vous remercie tous pour votre écoute je sais que l’on ne peut pas résoudre toute la misère du monde mais je crois résolument que l’on se doit tous d’y contribuer à chaque jour de bonheur qui nous est offert… Je vous souhaite alors d’avoir la chance de participer à beaucoup d’actions humanitaires et sociales.

Aurore-Prudent Roiland

Chef de Mission aux Philippines